8 avril 2014

Quand le TOURISME devient une priorité en Haïti

Amani-Y beach (Saint-Marc) © Osman

Malgré certains soucis liés à l’économie, au changement climatique, à l’insécurité et autres types d’inconvénients, de manière générale, le tourisme du monde n’a pas pourtant chuté. Au contraire, les gens continuent de partir en vacances. Bourlinguer à la recherche du plaisir dans les coins les plus reculés du monde.

En effet, en dépit d’un certain retard dû à une carence de développement, la région des Caraïbe a toujours été une destination touristique très courtisée. Chaque année, des voyageurs du monde entier y viennent par milliers. Le soleil tropical, le bleu de la mer, la nourriture épicée, le charme de la région est immense pour épouser la faveur des touristes, friands des lieux exotiques.

Instabilités politiques, ressources naturelles inexploitées, Haïti, la perle des Antilles a depuis quelque temps perdu de sa souveraineté touristique. De gouvernement en gouvernement, le tourisme n’a jamais fait l’objet d’une vraie politique de développement.

Néanmoins, aujourd’hui, après tant d’efforts consentis par l’actuelle administration gouvernementale, l’île reprend pas à pas sa place sur la carte touristique de la région, voire même celle du monde.

Et voilà depuis quelques mois, le tourisme connaît un essor considérable au pays qui est « Open for business ». L’actuelle administration en fait une priorité majeure.

Stéphanie Balmir ou l’expansion du tourisme en Haïti

Depuis son arrivée à la tête du pays, le Président Joseph Michel Martelly a clairement promis de faire du tourisme, une priorité de son pouvoir. Il veut vendre une nouvelle image de son pays à l’étranger.

Une promesse est faite pour être respectée. Malgré certaines anomalies administratives, l’équipe « Tèt kale » a dû gonfler ses efforts pour revitaliser le secteur touristique. Aujourd’hui, les résultats sont bien évidents. Car à force de peser sur l’accélérateur, le tourisme haïtien devient compétitif.

Une fois installée, l’actuelle ministre du Tourisme, Stéphanie Balmir Villedrouin, n’aura pas mis trop de temps pour donner un nouveau visage à ce secteur, trop long temps mésestimé.

Et depuis, la jeune ministre de 32 ans n’a cessé de mettre ses compétences au développement de cette boîte qui en avait tant besoin. Depuis quelques mois, Haïti n’arrête de marquer des points importants dans des classements internationaux qui concernent le tourisme.

L’année dernière, selon une enquête publiée par CNN, Abaka Bay (l’Ile à Vache au Sud d’Haïti), a été clamsée 57e sur les 100 meilleures plages dans le monde Début de l’année en cours, le pays a été représenté au premier grand Salon Mondial du Tourisme à Berlin.

Son expertise, sa fouge, son dynamisme, en si peu de temps, madame la ministre devient une plaque tournante pour l’expansion du tourisme haïtien à travers le monde. Les projets. Les investissements. Les réalisations. Les chiffres parlent avec beaucoup plus d’éloquence.

Le chemin reste long

Désormais, un nouvel engouement se fait de plus en plus sentir pour venir visiter le pays. Aujourd’hui, avec la volonté du gouvernement Martelly-Lamothe, aidée par le savoir-faire de Mme Balmir,  le secteur du tourisme sort peu à peu de sa zone d’ombre.

Cependant, au-delà de toutes ces conclusions, nous devons tout de même reconnaître qu’il reste beaucoup à faire pour un développement durable de ce secteur en Haïti. L’insécurité, le black out, l’insalubrité, sont entre autres des problèmes auxquels, les responsables doivent trouver des solutions adéquates. Car, le tourisme, je vous assure, c’est un domaine d’avenir en Haïti.

En tout cas,  fermons cette parenthèse touristique avec « Ayiti se« , ce clip de Mikaben, une sorte de madrigal, mettant en valeur l’immensité potentielle touristique d’Haïti.

Osman Jérôme 

Partagez

Commentaires

RitaFlower
Répondre

Tu"vends"bien Haiti.Je regrette juste qu'il n'y ai pas plus de panneaux publicitaires en France comme cette affiche en haut de ton article pour inciter les Touristes à y aller.

Kenley
Répondre

Toutes mes felicitations Osman pour ce billet. Malgré tous les efforts qui ont ete consentis par la ministre du tourisme, le secteur touristique confronte toujours les memes problemes. Tous les travaux sont restés concentrer dans le departement du sud, tandis qu'il y a d'autres departement qui en ont besoin.

Kenley
Répondre

Toutes mes felicitations Osman pour ce billet. Malgré tous les efforts qui ont ete consentis par la ministre du tourisme, le secteur touristique confronte toujours les memes problemes. Tous les travaux sont restés concentrer dans le departement du sud, tandis qu’il y a d’autres departements qui en ont besoin.

Shaina francois
Répondre

J aime voir quand les haitiens travaillent