BIC en « Recto-vèso »

Couverture de « Recto Vèso » © Page Facebook de Bic Tizon Dife
Couverture de « Recto-vèso » © Page Facebook de Bic Tizon Dife

Dans une industrie musicale haïtienne polluée par la médiocrité du plus grand nombre, il n’est pas toujours facile de distinguer l’ivraie du bon grain. Cependant, comme tout ce qui brille n’est pas l’or, la créativité finira toujours par avoir raison de la facilité.

Roosevelt Saillant dit BIC appartient à cette génération d’artistes qui misent gros sur la qualité pour séduire le public. En quatorze ans de carrière, loin de se laisser séduire par la tentation de la vaine popularité, l’artiste a pris du temps de bien remplir sa page artistique. Désormais, il nous la présente en « recto-verso ».

En effet, deux ans après le remarquable succès de l’opus « kreyòl chante, kreyòl konprann volume II », toujours avec la même verve et le même verbe, aujourd’hui l’ancien membre de FLEX nous revient avec « Recto-vèso ». Son cinquième album personnel, soit le sixième dans son intéressante discographie.

C’est un disque de douze morceaux dont quatre en français. Le produit sera soumis au grand public le 13 décembre prochain, lors d’une vente signature prévue à 18h à l’hôtel Royal Oasis à Pétion Ville, Haïti.

J’ai eu le privilège d’auditionner quelques morceaux du disque. Je vous assure déjà que c’est une délectation pour les tympans avertis. Car comme dans les précédentes productions, l’interprète de « Société moins un » a utilisé son inspiration à bon escient. Il nous soumet un plat musical à consommer avec appétit.

Pareil à un peintre qui s’exprime sur une toile, BIC joue avec les mots. Il fait une musique qui percute, qui interpelle et conscientise. L’artiste qui se dit être inspiré de la quotidienneté de la vie pour accoucher ses textes, trouve encore une manière très originale à faire passer ses revendications sociales.

Mes amis, ce qui est bon doit être partagé. C’est ce qu’on m’a appris. Ainsi, en moins de dix minutes, je vous laisse découvrir ou redécouvrir BIC Tizon Dife à travers deux chansons. La première est « Introspection », extraite de l’album « Plus loin » sorti en 2008, et la deuxième, « Genyen wi la », qu’on va retrouver sur « Recto-vèso ». Bonne écoute.

Osman Jérôme  

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture. Je suis un photographe "amateur" qui veux tout immortaliser sur mon passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *