Les 7 mauvaises habitudes à bannir sur Twitter en 2019

Twitter via Pixabay
Twitter via Pixabay

Avec ses 335 millions utilisateurs actifs, Twitter confirme de plus en plus sa place de géant des réseaux sociaux sur la toile. Du simple citoyen lambda aux professionnels, en passant par les artistes et les hommes politiques, on retrouve presque toutes les couches de la société sur les ailes numériques du petit oiseau bleu.

Un fait est certain, tout le monde n’est pas sur le micro-blogging pour la même cause. Se créer des relations, partager ses contenus, promouvoir ses entreprises ou même régler ses comptes personnels… à chacun sa raison d’être sur le réseau aux fameux 280 caractères. En fait, loin de vouloir imposer aux gens leur manière d’être sur la plateforme, mais pour une meilleure utilisation du réseau en 2019, voici donc les sept pratiques à éviter :

  • Pas de photo de profil : commençons tout d’abord par les basiques. Twitter est une communauté virtuelle. Ceux qui te suivent ou ceux que tu suis, ne sont pas forcément des gens que tu connais dans la vraie vie. À cet effet, dans beaucoup de cas, la première chose qui attire en premier certains internautes, c’est le visage qui se cache derrière le compte en question. Car pour garantir une certaine ouverture dans les communications, il serait mieux au moins d’avoir une idée du visage de la personne avec qui on échange. On est un peu dans la subjectivité, mais c’est pourtant bien réel. D’ailleurs, aujourd’hui à l’ère du numérique, la qualité de la photo de profil sur Internet est une excellente forme de communication. Et dans mon cas personnel, je me suis abonné rarement à une personne, qui n’a pas au moins une photo à son profil. Et, je ne suis pas le seul à avoir pris une telle résolution.
  • Négliger sa biographie : pour les plus branchés, les réseaux sociaux, dont Twitter notamment, ont de plus en plus la valeur représentative d’un CV. Ce n’est pas sans raisons que certains prennent toujours le temps de soigner les contenus à publier sur ces plateformes digitales. Sur Twitter, les informations indiquées dans votre petit espace de biographie sont fondamentales pour plusieurs raisons : attirer de nouveaux followers, créer un réseau avec les mêmes centres d’intérêt que toi, ou être même contacté pour un possible emploi. On ne sait jamais !
  • Confondre la grivoiserie à l’humour : pour gagner des followers ou se faire un nom, certains utilisateurs de Twitter ne ménagent pas leurs efforts. Dans la plupart du temps, les stratégies utilisées sont souvent proche de l’indécence. Dans la communauté haïtienne par exemple, où le concept d’ « influenceur » devient de plus en plus vulgaire, chacun essaye à sa manière de se faire une popularité, même si ce n’est pas toujours dans le bon sens. En tout cas, dans cette quête effrénée de « likes » et d’audience, beaucoup de twittos sont carrément tombés dans le piège de l’impolitesse, confondant grossièrement la grivoiserie à l’humour. Et cela devient de plus en plus marrant.
  • Tout partager : l’une des vertus des réseaux sociaux, est la consommation rapide de l’information. Et c’est là aussi que le bât blesse. Car avec cet accès facile aux contenus, il devient de plus en plus difficile à certains de distinguer l’ivraie du bon grain, la bonne information de l’intox. Si par ignorance avouée, certains ne se posent pas de question au moment de relayer tout ce qui tombe sous leurs yeux, d’autres au contraire le font par méchanceté. C’est l’effet du buzz. À cet effet, mon ami Nelson a eu raison de parler de l’Internet comme l’autre couloir de la désinformation. Maintenant, c’est aux twittos d’être plus intelligents, afin de ne pas retweeter n’importe quel lien.
  • Nier la propriété intellectuelle: malheureusement, c’est une pratique de plus en plus rependue sur Internet, dont Twitter n’est pas exempt : certains internautes refusent toujours d’attribuer le crédit aux vrais auteurs des citations. Avec une audace presque sans nom, des gens utilisent les citations tirées dans des livres ou copiées dans la publication d’autres utilisateurs de Twitter, sans penser au moins à mentionner le nom du principal auteur. Où est donc passée alors la notion de propriété intellectuelle dans tout ça ? La prochaine fois, soyez beaucoup plus sympa mes amis.
  • Apologie de la violence : aujourd’hui, jamais comme avant, sans distinction de classe ni de race, les plateformes digitales offrent une liberté d’expression presque sans limite à monsieur tout le monde et madame la foule. Sauf, dans beaucoup de cas, certains en font un usage contraire à la morale. Derrière les écrans de leurs appareils, nombreux utilisateurs de Twitter se lancent depuis quelques temps dans une apologie de violence sous toutes ses formes. Quand ce n’est pas pour envenimer la problématique du racisme, c’est pour insulter des gens sur leurs appartenances religieuses, politiques, ou même sur leur orientation sexuelle. L’intolérance quand tu nous tiens !
  • Intolérance : comme dans un domaine ou dans un autre, l’expansion des réseaux sociaux a créé pas mal d’experts improvisés, notamment sur le plan « intellectuel ». Aujourd’hui à l’ère du numérique, derrière l’écran de son appareil, chacun est capable de donner son opinion sur un sujet donné. Si certains le font avec une certaine bienséance propre à l’homme éduqué, d’autres préfèrent plutôt se comporter comme « Dieu », possédant la science infuse. Car seules leurs points de vue valent. Ils sont allergiques aux idées contraires. Ainsi, sur un sujet ou sur un autre, ils sont toujours en clash sur Twitter, créant souvent des polémiques inutiles. Soyez plus sages les amis.

Cette liste est loin d’être exhaustive. Car l’utilisation du Twitter varie d’un groupe à un autre. Par conséquent, vous aussi, vous pouvez lister en commentaires certains comportements à éradiquer sur Twitter en 2019.

Osman Jérôme

 

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture. Je suis un photographe "amateur" qui veux tout immortaliser sur mon passage.

3 réflexions au sujet de « Les 7 mauvaises habitudes à bannir sur Twitter en 2019 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *