Trois activités très courantes dans le métro à New York

Étiquettes
14 juillet 2019

Trois activités très courantes dans le métro à New York

Dans les métros à New-York
Dans le métro à New York / © Osman

Avec ses 9 millions d’âmes et ses dizaines de millions de visiteurs par an, New York est l’une des plus grandes mégalopoles des États-Unis d’Amérique. On parle même de la capitale du monde. Pour se déplacer d’une zone à l’autre, au-delà bien évidemment de l’usage des voitures privées, les transports en commun sont très utilisés dans la Big Apple. Entre les trains, les autobus et le métro, le passager a donc le choix, suivant sa destination, son urgence ou sa préférence.

À l’instar de la ville elle-même, à New York les trains et les autobus fonctionnent 7/7 et 24/24. Ces moyens de déplacement sont très prisés par les résidents de New York et ceux qui y sont de passage. Au point qu’on peut même se demander quelle est l’utilité d’avoir son propre véhicule à New York.

En effet, comme un habitué, dans un prochain billet, je vous parlerai des avantages des transports en communs à New York, mais pour aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur trois activités devenues de plus en plus courantes dans les métros new-yorkais.

1- Dormir

Ce n’est pas grâce à ce billet que vous allez l’apprendre, New York est une ville qui ne dort pas.  Et cette insomnie touche évidemment les gens qui y habitent. Entre le boulot ou les boulots et autres occupations personnelles comme les études, je connais des gens qui n’ont jamais suffisamment de temps pour se reposer, voire avoir un cycle de sommeil plus ou moins régulier. Ainsi, emportés par la fatigue, peu importe l’heure de la journée ou de la nuit, de retour au travail ou d’ailleurs, une fois assis dans le train, certains passagers ne font que profiter pour s’offrir un petit instant de sommeil. Cependant, peu importe la profondeur du sommeil, ne vous inquiétez pas, ils savent quand se réveiller pour ne pas manquer leur arrêt de descente. Une seconde nature.

2- Lire

Dans le métro à New York / Osman

D’un point à un autre, certains trajets peuvent prendre une heure, et même plus. Pour ne pas ennuyer du temps à passer assis, beaucoup de passagers s’accrochent à leurs bouquins, ou dévorent les pages des journaux, souvent distribués gratuitement dans les stations de métro.

Ce qui m’intrigue dans tout ça, c’est la faculté de concentration de ces gens. L’environnement parfois bouillant du métro ne les déragent pas dans leur lecture, qui exige parfois une certaine tranquillité.

3- Demander l’aumône

Vivre dans le pays le plus riche au monde n’est pas souvent une garantie économique. Oui, même ici aux États-Unis d’Amérique, à New York, en particulier il y des pauvres, des SDF et surtout des mendiants, dont la survie dépend du bon cœur des autres. À Brooklyn, à Manhattan, ils sont presque partout dans les rues de la Grosse Pomme.

Si certains mendiants s’installent dans des endroits fixes, d’autres préfèrent arpenter les métros, guettant la sensibilité des passagers. Si parfois, grâce à la générosité de bons samaritains, la recette est assurée, plus souvent les mendiants repartent bredouille. Mais sans perdre évidemment leur sourire et leur gentillesse ; ce qui fait d’ailleurs tout le charme de la chose.

Et ce n’est pas tout. D’un jour à un autre, d’une saison de l’année à une autre, il y a plein d’autres trucs qui peuvent capter votre attention lors d’un trajet dans les métros de New York. Mais attendant votre propre expérience,  si vous ne l’avez pas encore faite, je tenais à partager avec vous ce billet qui servira de prétexte à piquer votre curiosité lors de votre prochain passage dans la Big Apple.

Osman Jérôme

Partagez

Commentaires