Saint-Marc se déplace en «taxi-moto»

5 novembre 2012

Saint-Marc se déplace en «taxi-moto»

Crédit:goudou-goudou.net

Contrairement à certaines grandes villes de province du pays, Saint-Marc ne dispose pas encore d’un service de taxi-voiture. A part les bicyclettes et les voitures privées, pour se déplacer d’un quartier à un autre, la grande population, les élèves surtout utilisent fréquemment les « taxi-motos ». Constamment, ces petits véhicules deviennent de plus en plus nombreux dans les rues de la ville.

La journée de travail de certains chauffeurs de taxi commence très tôt le matin (4h) et se termine fort tard le soir. Le prix normal d’un trajet est de 10 GHT. Cependant, ça peut-être varié, dépendamment du parcours. Par contre, vu que le tarif n’a pas été fixé par les autorités concernées, parfois chauffeur et passager arrivent même aux mains pour une différence de quelques gourdes.

Au regard des rentrées économiques de cette activité, beaucoup de jeunes garçons s’y adonnent. Surtout quand on a pas trop de choix pour résister à la pression du chômage qui étrangle une bonne partie de la population.

« Une journée de travail peut se terminer avec une remise de 300 gourdes, suivant le moment« , m’a expliqué Pierre, ce jeune chauffeur de taxi, affirmant que les jours de classe sont les plus rentables. « Parfois, on a tellement des élèves à transporter, on est débordé », a-t-il lâché avec un sourire, laissant deviner sa satisfaction.

Outre les passagers réguliers qu’ils transportent, ces « taximan », comme on les appelle couramment, ont des abonnements avec des particuliers, des écoliers surtout qui s’abonnent à eux pour se rendre au travail ou à l’école.

Toutefois, en dépit de son utilité dans la communauté, cette forme de transport très prisée, laisse parfois des regrets, comme n’importe autre d’ailleurs. L’incompétence de certains conducteurs, conjuguée à l’excès de vitesse de beaucoup d’autres, entrainent souvent des accidents de circulation, ayant même engendré parfois des pertes en vie humaine.

Souhaitons vivement une meilleure coordination de cette activité par les autorités de la circulation, en vue d’avoir plus ou moins un contrôle sur les véhicules et les conducteurs qui, souvent ne font aucun respect aux principes de la circulation.

Osman Jérôme

Partagez

Commentaires

citygold
Répondre

J'espère pour eux que le nombre d'accident va diminuer avec le temps

Cordialement
https://www.citygold.fr/

Osman
Répondre

Merci pour ton souhait. Et sois toujours fidèle à ce blog.