Tu n’as jamais quitté mon cœur

29 octobre 2017

Tu n’as jamais quitté mon cœur

Crédit photo : pixabay.com
Crédit photo : pixabay.com

L’amertume qui a préfacé l’arrivée de l’aurore

A plongé ma chambre dans un triste décor

La petite pièce faiblement éclairée

Est muette de toute gaieté.

 

Dehors, comme dans mon cœur en deuil

Ce matin, il n’y avait point de soleil

D’ailleurs, le jour avait du mal à se lever

Comme si la nuit ne voulait pas s’en aller.

 

Dans la lenteur du temps somnolent

Je pense à toi, jamais comme avant

Et tout ce qui faisait ta beauté

Défile sur l’écran de ma pensée.

 

Les tristes souvenirs de ton départ

Viennent encombrer ma mémoire

Entre-temps, dans mon cœur endolori

Résonne le tam-tam de la nostalgie.

 

Delly Benson et toutes ses belles chansons

Ne pouvaient rien contre ma consternation

Les claviers et l’écran de mon ordinateur

Ont été témoins de mes yeux en pleurs.

 

Entre les douleurs de ton absence

Et le vide laissé par ta présence

C’est avec un sentiment de regret

Que je vis ma vie depuis ton décès.

 

Ton corps allongé dans un cercueil

Et depuis, tu n’es plus sous le soleil

Tu es donc partie sans même récolter

Ce que tu as courageusement semé.

 

Tu es partie pour ne jamais revenir

Aucun espoir de te revoir sourire

Sur ma joue accablante

Toujours des larmes brûlantes.

 

Aujourd’hui, onze ans après ta disparation

Penser à toi est toujours une obsession

Comme l’amour est plus fort que la mort

Dans mon cœur, je te porte comme un trésor.

 

En mémoire de ma mère Osina Cajuste, décédée en octobre 2006.

Osman Jérôme

Partagez

Commentaires

Claudelson Thebeaud
Répondre

Je suis emu de lire ton texte. Je partage ta douleur. C'est une perte inestimable, une mère c'est un trésor.

Osman
Répondre

Merci beaucoup Claudelson d'avoir passé. C'est vraiment sympa ton commentaire.

Blandine Exantus
Répondre

Ton texte me laisse sans voix! Elle ne quittera jamais ton coeur parce qu'elle restera toujours ton meilleur TRESOR!

Osman
Répondre

Bien dit Blandine. Car au-delà de cette séparation physique, elle est toujours présente dans ma vie de tous les jours.

Seide wiltes
Répondre

Merci de nous gratifier ce genre de texte

Osman
Répondre

Merci d’avoir pris le temps d’apprécier.

Peterson Antenor
Répondre

Je suis profondément navré, je sais ce que tu ressens mon frère.

Osman
Répondre

Merci beaucoup Peterson. C'est vraiment sympa de ta part.

Maxtan
Répondre

J'ai choisi de lire ce texte-ci en arrivant sur ton blog parce que j'ai un faible pour la poésie, pour les vers.
Tu y dis ta tristesse et les mots se rendent malléables à la fois pour traduire au mieux ta pensée, ton sentiment, mais aussi te consoler.
Courage!

Osman
Répondre

Merci beaucoup Maxtan pour le commentaire.

Wanky Massénat
Répondre

Bonjour mon frère C'est un grand plaisir pour moi de lire dans ton blog ,j'aimerais vous poser une question concernant une université à la république dominicaine La UASD ou la UTESA, j'ai vu dans l'une de vos articles datant de 2014 dans une lettre adressée à une amie comment est la situation j'aimerais en quelques sortes savoir si c'est possible ,si la situation à évoluer

Merci d'avance pour votre réponse