Archives pour la catégorie De Tout & De Rien

Chronique des amours perdues

Crédit image : http://www.leeloolene.eu/index.php?archive/2009/04
Crédit image : http://www.leeloolene.eu/index.php?archive/2009/04

Malgré la vieillesse des saisons, beaucoup de souvenirs restent encore frais dans notre mémoire. Certains sont porteurs de joie, d’autres nous emportent sur les vagues mélancoliques du passé. En fait, ce qui est certain, ils sont témoins d’un temps fort de notre existence. Il s’agit, entre autres, d’un devoir de reconnaissance en vers notre vie antérieure. Même si le tableau n’est pas toujours facile à regarder. Moment d’introspection, images blessantes, retour sur une nuit aux souvenirs accablants.

Continuer la lecture de Chronique des amours perdues 

La « détente » est un droit sacré

Crédit photo: Osman Jérôme
Crédit photo: Osman Jérôme

Que sert-il à un homme de passer toute sa vie à travailler sans un temps de délassement ? Pas de concentration, sans distraction, m’a dit un jour un prof. Et depuis, plus conscient qu’avant, j’essaie toujours de faire l’équilibre du temps entre mes sessions d’études et mes heures de décontraction.

Continuer la lecture de La « détente » est un droit sacré 

Adieu Teri Moïse !

Teri Moise via rfi.fr
Teri Moise via rfi.fr

C’est avec une profonde consternation que la famille musicale haїtienne a appris hier, la disparition tragique de Teri Moïse, l’une des plus belles voix francophones des années 90.

Continuer la lecture de Adieu Teri Moïse ! 

Dans les coulisses de «Belle Ayiti» !

Belle Ayiti @ Job Peterson Mompremier
Belle Ayiti @ Job Peterson Mompremier

Haïti se trouve dans la mer des Caraïbes. Voisine de la République Dominicaine, distancée de quelques kilomètres de Cuba et de la Jamaïque.

A 90 minutes de la Floride et à moins de 4 heures de Montréal, Haïti n’a rien à envier aux autres pays de la Caraïbe, touristiquement parlant. Le soleil, le sable des plages, la culture, les sites historiques,  le pays présente des spécialités touristiques de grande envergure. Et demeure encore une destination unique.

Continuer la lecture de Dans les coulisses de «Belle Ayiti» ! 

Liebster Awards : Jérôme Osman à cœur ouvert !

Via Le bruit du silence (Aphtal Cissé)
Via Le bruit du silence (Aphtal Cissé)

Une nomination, peu importe le prix à remporter, est toujours de grande valeur. Voire que cet honneur ne revient pas à tous. C’est ainsi que cette semaine, j’ai été honoré à deux (2) reprises dans Liebster Blog Awards, définit comme étant le prix du blog aimé.

Continuer la lecture de Liebster Awards : Jérôme Osman à cœur ouvert ! 

Je blogue, donc Je suis!

Crédit Photo:blog.enova-tech.net/
Crédit Photo:blog.enova-tech.net/

Il y a environ deux (2) ans de ça, non par le fruit du hasard, j’ai fait la connaissance du blogging. Et depuis, comme par incantation, il s’installe dans l’intimité de ma vie quotidienne. Comme si mes idées, mes réflexions, mes projets ne tournent que vers mes blogs, dont l’Autre Haïti en particulier. Un spécialiste du comportement dirait que, je suis «blogaddicté». Car, non seulement j’aime écrire des billets de blog, je cultive aussi le plaisir de lire et de commenter les billets des autres blogueurs.

Continuer la lecture de Je blogue, donc Je suis! 

Dakar, j’ai raté la formation!

Mondoblog-dakar-2013 (Crédit Photo: Mondoblog)
Mondoblog-dakar-2013 (Crédit Photo: Mondoblog)

Au moment où des tonnes de beaux titres arrivent pour reporter le fameux séjour à Dakar, ce billet peut, ne pas être, celui auquel on s’attendait. Cependant, après une simple lecture, vous comprendrez que, en réalité, je ne pourrais faire mieux que ça.

En effet, même si c’est frustrant, inacceptable, inconsommable ce qui m’était arrivé, mais je ne peux me permettre le luxe de ne pas y revenir. Même pour servir de témoignage.

On connaissait l’info depuis déjà quelque temps. Du 6 au 14 avril 2013, l’équipe de Mondoblog-RFI séjourne au Sénégal, notamment à Dakar pour une semaine de formation pour une cinquantaine de blogueurs de la plateforme.

Quelques jours avant la tenue de l’activité, comme la consécration aux Oscars, la divulgation de la liste des 51 blogueurs retenus a fait sensation. Je n’aime pas trop l’expression buzz, mais c’était comme un boom.

Plus de mails secrets. Maintenant tout le monde sait qui on va rencontrer à Dakar, avec qui on posera pour des photos-souvenirs. Bref. Tout le monde en avait hâte de voir tout le monde. Les publications sur Facebook, les tweets servent de témoignages éloquents.

Alors, si vous aviez pu scruter la fameuse liste des 51 privilégiés, vous auriez sans doute remarqué mon nom placé tout juste avant celui de René Jackson. Je remercie une fois de plus les administrateurs de Mondoblog, notamment Ziad d’avoir donc pensé à moi pour cette aventure.

Madame, monsieur, comme tous les autres sélectionnés, j’ai été saisi  d’une impatience débordante de voir arriver ce jour J. Chaque jour écoulé me parait comme une victoire. L’attente était tout bonnement irrésistible. Cependant, loin de toute espérance, du 6 au 14 avril dernier, j’étais partout, sauf à Dakar avec mes collègues blogueurs.

 Un visa Schengen (inutile)

Mon visa Schengen
Mon visa Schengen

En République Dominicaine, il n’y a pas de représentation diplomatique sénégalaise. Donc, pour l’obtention d’un visa sénégalais, je me suis renseigné auprès de l’Ambassade de France à Saint-Domingue. Comme Wilney l’a fait d’ailleurs en Haïti qui, non plus n’a pas de représentation diplomatique sénégalaise.

Tout compte fait, accompagné de ma lettre d’invitation (indiquant clairement où je vais, le motif de mon voyage et la durée du séjour), je me suis rendu à l’Ambassade de France. Comme espéré, on m’a indiqué le processus à suivre.

J’ai vite mis les administrateurs de Mondoblog au courant, et ils n’ont pas tardé à m’envoyer les documents nécessaires (billets d’avion, assurance médicale, lieu d’hébergement, entre autres). Sur tous ces papiers, il est dit noir sur blanc que, du 6 au 14 avril, je serai à Dakar (Sénégal).

En effet, mon premier rendez-vous formel à l’Ambassade a été manqué. La faute ? Il se posa un problème avec l’itinéraire de mes vols. Car avant, il était question que je transite par les Etats-Unis et le Maroc. Etant donné que je n’ai pas (encore) un visa américain sur mon passeport, on (la personne qui m’a reçu) m’a dit que, ce ne sera pas possible. Donc, je dois changer de parcours. NB : comprenez bien que la dame qui se tenait debout derrière sa vitre, sache bien quelle a été ma destination finale. A moins que c’était dans ma pensée ?

Sans tarder, le parcours a été modifié. Ce n’est pas sans aucun frais, hein ? Au lieu de New-York, je ferai escale à Paris. Ok. Maintenant, tout est prêt pour un autre rendez-vous à l’Ambassade de France, située à 8h (aller-retour) de ma ville. Mais comme si ce n’est rien. La motivation était bien plus grande.

Jeudi 28 mars, 11h du matin, me voici à nouveau dans ce vaste bâtiment où sont logés les représentants de la diplomatie française en République Dominicaine pour le dépôt de mes pièces. Moins concentré comme avant, j’attendais mon tour. Et c’est arrivé. C’est le monsieur de la dernière fois ?, m’a lancé la même dame. J’ai répondu par un oui bien sec. Vous avez modifié le parcours ? Oui madame (avec un sourire forcé). Permettez-moi vos documents s’il vous plait.

Alors, comme il ne me manquait rien comme documents à soumettre, tout s’était bien passé ce jeudi saint. Et avant de partir, elle m’a filé un reçu, indiquant mon prochain rendez-vous pour venir retirer mon passeport. Chose un peu rare, ce dernier rendez-vous coïncidait au jour même de mon voyage. Mais il n’y avait pas de soucis puisque le rendez-vous était à 9h et le vol à 21h.

Jeudi 4 avril, effectivement on m’a remis mon passeport avec un visa Schengen qui, malheureusement ne m’a servi à rien, sinon occupé (inutilement) une page de mon passeport, qui n’en reste pas trop d’ailleurs. Ce visa Schengen est inutile puisqu’il n’a pas pu me permettre de fouler la terre sénégalaise pour participer avec mes autres amis mondoblogueurs à cette importante semaine de formation d’initiation au journalisme et aux outils numériques.

L’Ambassade de France devrait, non seulement m’octroyer le visa Schengen pour le transit en Europe, mais également un visa sénégalais pour le voyage (si vraiment c’était à eux de me le livrer).  Ce qu’on n’a pas fait en tout cas.

 A qui la faute ?

Certes, c’est peut-être difficile à accepter, mais c’est déjà produit. Cependant, loin de chercher à culpabiliser qui conque, mais n’empêche que certains se demandent ; qui serait responsable de cette gaffe ? Aux organisateurs qui m’ont envoyé tous les documents nécessaires ? A moi, qui ai toujours pris le soin d’être à l’heure à tous les rendez-vous, expliqué clairement le but de ma démarche ? Ou aux gens de l’Ambassade qui, semble-t-il n’ont pas compris ou n’ont pas lit probablement mes documents, spécialement la lettre d’invitation ? A vous de faire une idée, hein !

Malgré tout, loin de toute frustration de n’avoir pas pu faire le déplacement, je ne peux pas terminer ce post sans faire un clin d’œil bien mérité à tous ceux (administrateurs de la plateforme et amis mondoblogueurs) qui, depuis Dakar, n’ont cessé de m’envoyer plein de messages de réconfort.

La page de Dakar est tournée, ce n’est partie remise pour une autre occasion. Et l’aventure se poursuit.

Osman Jérôme

Des offrandes qui enrichissent et qui appauvrissent

Wallet with Euros, par Nino Barbieri (Wikimedia Commons)
Wallet with Euros, par Nino Barbieri (Wikimedia Commons)

Des histoires, des expériences personnelles, qu’elles soient intéressantes ou cocasses, j’en ai déjà évoqué plusieurs sur ce blog. Et sans vouloir rien vous promettre, il y en aura d’autres encore. Allons-y. Après «Après la pluie c’est le mauvais temps ?», publié mardi dernier, je vous reviens aujourd’hui avec une scène, peut-être déjà vécue par beaucoup d’entre vous. Avant même d’entrer dans les détails, je veux bien demander à Dieu d’avoir pitié de ceux, qui se sentiront offensés par le titre de ce billet. Qu’il puisse cicatriser ceux qui seront blessés par le contenu de cette réflexion. Amen!

Continuer la lecture de Des offrandes qui enrichissent et qui appauvrissent 

Entre l’amour et le sacrifice de la Saint-Valentin

Via:jourdelasaintvalentin.com
Via:jourdelasaintvalentin.com

Sous le signe de l’amour et de l’amitié, une bonne partie du monde s’est réveillée ce matin avec la tête en fête, le cœur au plaisir et le sourire aux lèvres. Des cartes dédiées, des chocolats, des gâteaux. On célèbre la Saint-Valentin. Bon, contrairement à mes premières intentions, sur demande spéciale, et par amour pour ce que je fais, j’ai le plaisir de vous soumettre ce billet pas trop rose. Même pour un 14 février. Ha, aujourd’hui c’est 14 février. Un jour de 24h de comme les autres. Mais pourtant, bien spécial, pas comme les autres. C’est le jour de l’amitié. De l’amour pour être plus direct. Mais, on ne dit jamais que, c’est aussi un jour de sacrifice. En tout cas. Cette semaine, l’amour occupe une place prépondérante dans les conversations. Même si en début de semaine, Pape Benoit XVI a un peu volé la vedette à Valentin, avec la surprenante nouvelle de sa prochaine démission. Bref.

Continuer la lecture de Entre l’amour et le sacrifice de la Saint-Valentin