Les relations de couple, à l’épreuve des réseaux sociaux

Réseaux sociaux (C) pixabay.com
Réseaux sociaux (C) pixabay.com

Amis lecteurs, sans vouloir le crier sur tous les toits du monde, mais entre nous, mettons-nous d’accord que l’avènement de l’Internet dans notre vie, est l’un des plus grands progrès qu’a connu la civilisation des temps modernes. Aujourd’hui, grâce à Internet et au support des réseaux sociaux en particulier, le monde devient un petit village, pour reprendre l’expression des plus branchés.

Avant l’apparition de Facebook, Twitter et les autres réseaux en ligne, les Terriens des quatre coins du monde n’ont jamais connu un tel rapprochement. La diffusion et la consommation de l’information connaissent un essor sans précédant. Même si ce n’est pas toujours dans le bon sens.

Se faire de nouvelles amitiés, possibilités de rencontres professionnelles, retrouver des amis de longue date, émettre librement ses propres opinions […], aujourd’hui, les vertus des réseaux sociaux dans la vie des individus ne sont plus à vanter. Les faits et les statistiques sont là. Facebook, Twitter, LinkedIn sont de grandes plateformes de communication pour les usagers qui savent bien s’y prendre.

Cependant, malgré toutes ces opportunités offertes par les géants du Web social, comme tout phénomène de société, l’utilisation excessive de ces plateformes digitales n’est pas sans grandes conséquences sur la vie des consommateurs, tant au niveau personnel que dans les relations de couple.

Si l’on se fie à des témoignages justifiés par des expériences, on se dit vite que la dépendance des réseaux sociaux est une addiction dangereuse pour le bon épanouissement des relations amoureuses. Des sentiments d’abandon, soupçon, infidélité, jalousie […], cela porte certains à croire que les réseaux sociaux et les relations de couple ne font pas bon ménage, au tant que les concernés ne sont pas capables d’établir des limites, liées à l’usage de l’Internet.

« Ce que je déteste le plus avec mon copain, c’est qu’il m’espionne tout le temps, il cherche toujours à avoir le contrôle de ce que je fais sur les réseaux sociaux. D’un simple like à la publication d’une photo en bikini, il est capable de tout transformer en scandale », a regretté Sophie, danseuse de profession. Cependant, non sans un élan de conscience, la jeune femme reconnaît aussi que le nombre de temps passé sur l’écran de son Smartphone n’est pas sans effet sur sa relation, notamment sur son amant, connu pour sa jalousie insupportable.

Pour sa part, Jacques, chauffeur de taxi confesse avoir déjà brisé au moins deux téléphones portables de la mère de ses deux enfants, après avoir soupçonné la dame dans une relation à distance grâce à Instagram où elle publie constamment les plus belles photos de son corps attirant. Aujourd’hui, séparé de sa petite famille, l’homme admet toutefois que le problème n’est pas les réseaux sociaux en eux-mêmes, sinon l’usage que l’on en fait qui est censé préjudiciable au bonheur des couples.

Par ailleurs, à observer depuis quelque temps le comportement de certaines personnes, on constate qu’à l’ère du numérique, la vie privée des couples a traversé l’intimité des salons et des chambres à coucher pour s’exposer désormais sur le grand boulevard des réseaux sociaux. Il y a dorénavant ce petit quelque chose à publier pour montrer au monde qu’on est amoureux. Il y a cette publication pour dire à l’autre combien on l’aime, combien il nous manque, etc. Aujourd’hui, la tendance porte à croire que certaines preuves d’amour passent purement et simplement par une publication sur les réseaux sociaux

En tout cas, rendez-moi fol ou sage, si cette perception ne colle pas toujours à la réalité de certains couples, plutôt réservés quant à leur vie conjugale, elle est loin d’être anodine dans tant d’autres, ne jurant que par la popularité de leur idylle. Ces gens qui affirment d’ailleurs, ne pas vouloir publier une photographie de son couple sur Facebook par exemple, renvoie automatiquement à un soupçon d’infidélité.

« Je te le jure, ma femme n’a aucun sens de réserve, elle ne fait attention à ce qu’elle publie sur les réseaux sociaux ; de la photo de notre fille endormie jusqu’à notre dernière dispute, Johane partage tout avec ses contacts virtuels », déplore amèrement ce jeune père de famille, soucieux de son é-réputation et celle de sa famille. « À un moment, même pour une fois de sa vie, chacun de nous peut ressentir le désir de partager au moins une photo de sa relation sentimentale sur Facebook ou ailleurs. Mais que personne ne me l’exige de le faire. Et d’ailleurs, depuis quand les réseaux sociaux étaient donc des thermomètres pour mesurer la température de nos sentiments pour les gens que nous aimons réellement ?, se demande le jeune Ingénieur en Informatique, un peu perplexe.

En temps normal, les réseaux sociaux sont d’excellents outils de communication et de rapprochement. Pour certains conjoints, c’est un moyen efficace à rester toujours en contact malgré la distance. Mais pour d’autres, Facebook, Instagram, Snapchat deviennent des sources de conflits. Ainsi, l’usage à outrance de ces plateformes virtuelles représentent désormais des menaces à la survie de certains couples, où la notion du respect et de la discipline fait apparemment défaut. C’est comme pour confirmer que le bonheur ne vient jamais tout seul.

Osman Jérôme

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture. Il est aussi important de signaler que je suis un photographe "amateur" qui veux tout immortaliser sur mon passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *