Quand les murs se font art

Fresque à Puerto Plata © Osman Jérôme

Entretenue, abandonnée, la surface des murs a toujours été un espace de grande convoitise pour certains. Je ne parle pas de n’importe quel domaine de l’art. C’est ici du graffiti dont il s’agit.

À l’image de certaines autres grandes villes dominicaines, l’art urbain connaît une expansion à Puerto Plata, région du pays plutôt célèbre pour ses attractions touristiques. D’une rue à l’autre, il devient difficile de ne pas se familiariser avec ces œuvres artistiques, décorant les murs de la cité active, courtisée par des artistes confirmés ou en herbe, faisant entre autres la promotion de leurs talents.

Au point de vue psychologique, ces images qui tentent de rehausser l’éclat de certaines zones de la cité dites marginalisées, ont suscité mon admiration, nourri même mon imagination au point d’avoir l’idée d’en faire un billet. Cependant, au-delà du simple contenu visuel de la chose qui plaît aux passants, ces fresques pour la plupart véhiculent des messages socialement significatifs. Si les thématiques dessinées sont différentes, elles portent toutes avec elles une forme de communication. À continuation, je vous présente une collection de sept fresques, les unes plus expressives que les autres. Chacune sera accompagnée d’une brève description.

Fresque à Puerto Plata © Osman Jérôme

Rue Sanchez, tout juste à quelques mètres de l’Institut dermatologique, le regard de cette femme fait le bonheur des passants. Quelques secondes pour regarder ce portrait peuvent être synonymes de grande joie intérieure.


Fresque à Puerto Plata © Osman Jérôme

« Les sœurs Mirabal, Patria, Minerva et María Tereza, furent héroïnes et martyrs de la lutte contre le dictateur Rafael Trujillo, qui dirigea la République dominicaine de 1930 à 1961. On les surnommait aussi les sœurs « Mariposas » (Papillons) ».


Fresque à Puerto Plata © Osman Jérôme

Un bout de mur laissé à l’abandon sur la grande avenue du Malecón a vite retrouvé ses vives couleurs, grâce à cette fresque, apparemment dessinée lors des dernières festivités carnavalesques.


Fresque à Puerto Plata © Osman Jérôme

Depuis quelques mois déjà, Puerto Plata est en chantier. Le centre-ville est en pleine réhabilitation. Entre-temps, une fresque pour donner un peu d’éclat aux nouvelles installations infrastructurelles ne dérangera personne hein.


Fresque à Puerto Plata © Osman Jérôme

L’élevage des poules est très populaire dans la famille paysanne en République dominicaine. Ainsi, quand un artiste du pays a eu l’idée de décorer la surface de cette muraille avec une œuvre de telle envergure, il sait pertinemment la portée sociale de son travail.

Fresque à Puerto Plata © Osman Jérôme

Je garde un souvenir très particulier de cette fresque, dessinée sur un mur de l’avenue d’Isabel de Torres. D’ailleurs, c’est la plus ancienne image de la collection que je vous présente. Je l’ai captée, il y a peut-être trois ans de cela, lors d’un travail de photoreportage, alors que j’étais à l’école de communication sociale. Par ce travail marqué d’un engagement social, l’artiste a voulu apporter sa contribution à la lutte contre les abus faits aux enfants. Mais je vous assure que la situation s’est encore empirée aujourd’hui.

Fresque à Puerto Plata © Osman Jérôme

Le Dominicain, à l’instar de tout homme constitué, avoue un grand attachement à la musique. Ainsi, terminons cette petite présentation avec cette belle image, dessinée quelque part sur un trottoir de la ville, où le musicien s’offre gratuitement en spectacle pour le bonheur des passants.

Madame, Monsieur, l’art a toujours pour but d’exprimer quelque chose. À Puerto Plata, d’ailleurs comme partout dans le reste du monde, les artistes urbains s’approprient des espaces publics pour dégager leurs émotions, exprimer leurs sentiments sur des sujets qui leur tiennent à cœur. Et moi, toujours titillé par ma passion pour la photographie, je suis content d’avoir partagé avec vous cette petite collection de ce mouvement artistique, de plus en plus en vogue dans les rues de la ville.

 Osman Jérôme

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture. Il est aussi important de signaler que je suis un photographe "amateur" qui veux tout immortaliser sur mon passage.

4 réflexions au sujet de « Quand les murs se font art »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *