Cinq raisons de passer mes vacances en Haïti

Amani-y Beach à Saint-Marc / Osman Jérôme

C’est déjà la moitié du mois de juillet. La température, les bals, les festivals, les voyages, la période estivale bat son plein. Se déconnecter du boulot ou des études, c’est le désir de chaque professionnel, de chaque étudiant, soucieux de sa détente. D’ailleurs, qui n’aimerait pas profiter de quelques jours de congé, surtout en été ? Le temps de se ressourcer un peu.

En effet, si beaucoup sont déjà partis en vacances, d’autres sont encore indécis quant aux destinations à prendre. Quant à moi, quoiqu’un peu tardif, mon choix est fait ; je pars pour quelques jours en Haïti.

Alors, en cinq points, voici les raisons de ma destination :

  • Ma famille. Étudiant immigrant nostalgique. Au début de chaque session, je m’assure de bien noter le calendrier des épreuves finales. Ainsi, je m’arrange tôt pour retrouver la famille et les amis en Haïti. Les uns et les autres sont toujours heureux de me revoir, l’occasion pour tous de consolider nos liens affectifs. Attachement familial.

    Mon petit frère (Rodmanson) et moi, derrière nos lunettes de soleil. © Osman
    Mon petit frère (Rodmanson) et moi, derrière nos lunettes de soleil. © Osman
  • La nourriture. En Haïti, une fierté très répandue, fait l’apologie de la cuisine haïtienne comme étant la meilleure au monde. Je ne suis pas atteint par cet orgueil, mais je n’ai pas encore goûté d’autre plat étranger, me permettant de me délecter comme les mets haïtiens. Des mets connus pour leurs saveurs épicées. Bon appétit à tous.

    Pendant ce temps-là, je mange en pleine rue à Port-au-Prince. © Osman
    Pendant ce temps-là, je mange en pleine rue à Port-au-Prince. © Osman
  • Les plages. Après les traditionnels cultes et messes, les visites familiales, la journée du dimanche en Haïti est ouverte à d’autres activités, dont la plage en particulier. D’ailleurs, ce ne sont pas les adresses qui manquent, surtout à Saint-Marc. Quand j’y suis de passage, je ne peux m’empêcher la baignade, un sacré moment : exposition au soleil, course sur le sable sans oublier d’admirer les vagues de ce morceau de mer d’Amani-Y beach, qui invite toujours à la nage. Adieu fatigue.

    Amani-Y beach (Saint-Marc) © Osman
    Amani-Y beach (Saint-Marc) © Osman
  • Le tourisme local. D’habitude, peu importe la courte durée de mon séjour en Haïti, je m’assure toujours d’être en mesure d’aller visiter au moins un site touristique ou historique. Ainsi, je ne laisserai pas le privilège aux étrangers de connaître mieux que moi l’histoire du Palais Sans Souci à Milot, ou celles des Forts Jacques et Alexandre, plantés sur les collines de Kenscoff. À la découverte de mon pays.

    Les ruines du palais Sans Souci (Milot) © Osman
    Les ruines du palais Sans Souci (Milot) © Osman
  • Les activités nocturnes. S’il y a une chose qu’on me reproche parfois quand je suis en Haïti ; c’est d’être trop noctambule. De plus, que faire, quand on est de passage à Saint-Marc, une ville réputée « sans sommeil » ? En tout cas, j’ai plus de dix-huit ans, j’assume. Et puis, en passant, je peux vous dire qu’en saisons estivales, les sorties nocturnes font souvent bonne recette.

    Quand l’instant est à la danse (Saint-Marc) © Osman
    Quand l’instant est à la danse (Saint-Marc) © Osman

Enfin,  à part quelques points à mettre sur certains i, tout est fin prêt pour ces nouvelles vacances dans mon Haïti chérie. L’affection familiale, la saveur des plats, le bleu de la mer, le tourisme local, les sorties nocturnes, ça s’annonce bien pour ces quelques jours de congé.

Et vous, pour quelles raisons partirez-vous en vacances en Haïti ? Où partirez-vous en vacances ?

Osman Jérôme

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture.

4 réflexions au sujet de « Cinq raisons de passer mes vacances en Haïti »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *