Haïtiens, Dominicains ou l’apologie de la déraison

Haïti et République dominicaine-©: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6e/La_espanola.JPG
Haïti et République dominicaine-©: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6e/La_espanola.JPG

Si les relations sociales et diplomatiques entre Port-au-Prince et Saint-Domingue n’ont jamais été bonnes et sincères, la détérioration atteint aujourd’hui un niveau qui inquiète les plus optimistes.

Et voilà depuis quelques jours, Haïti et République dominicaine retiennent les attentions au niveau de la région. Pour une autre fois, ce n’est ni pour un équilibre commercial entre les deux pays, encore moins une harmonisation entre les deux Républiques qui partagent la même île.

En effet, les derniers actes de violence enregistrés ces derniers jours des deux côtés de la frontière viennent envenimer des rapports sociaux et diplomatiques jamais francs auparavant.

Si jusque-là, les autorités diplomatiques des deux États restent très prudentes dans leurs interventions, quelques comportements des habitants des deux pays respectifs sont à déplorer. Pulsions irrationnelles, émotions incontrôlables, tantôt en Haïti comme en République dominicaine, certains actes posés sont indignes de la raison.

Dans une ambiance souvent ponctuée d’ignorance, les drapeaux brûlés, déchirés, souillés des deux nations voisines circulent hideusement sur la Toile. Faisant ainsi preuve d’une culture de haine nourrie par certains individus (Dominicains et Haïtiens) mal intentionnés.

Les réseaux sociaux aidant, certains Haïtiens et Dominicains se lancent vertement dans des insultes, menaces et provocations, dignes d’une apologie de rancune mutuelle. Une situation où le bon usage de la pensée est absent.

Par ailleurs, toujours dans le couloir des réseaux sociaux, les rumeurs et la désinformation s’invitent également de la partie. Ce qui crée un état de psychose chez des parents haïtiens ayant des enfants résidant en République dominicaine.

En fait, quand les amateurs de sensation se déchaînent à relayer n’importe quelle connerie ou image, non authentifiée, ça fait souvent beaucoup plus de tort que du bien à ceux qu’ils pensent défendre.

Entre-temps, en République dominicaine, beaucoup d’Haïtiens, notamment des étudiants gardent péniblement leur équilibre émotionnel. Car personne ne sait sur quoi on pourra déboucher dans les prochains jours.

En tout cas, pour réduire les risques des prochains dérapages, d’abord, les autorités des deux pays sont appelées à développer des franches collaborations, loin de toutes démagogies diplomatiques.

Ensuite, Haïtiens et Dominicains, célèbres pour leur côté émotif doivent désormais faire montre  de raison et de tolérance dans leurs actions et réactions. Car que l’on veuille ou non, Haïti et la République dominicaine sont condamnées à développer de bons rapports pour le progrès de deux nations.

Que ceux qui ont de l’intelligence, comprennent et agissent !

Osman Jérôme

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *