Darline Desca : de la musique « À plein temps »

Source photo : Instagram de Darline Desca
Source photo : Instagram de Darline Desca

« La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée ». Ce grand monsieur qu’on appelle Platon, à qui on doit cette citation, a vu juste. Bon, il faut dire en passant qu’il n’est pas le seul philosophe à avoir compris l’importance de la musique dans l’épanouissement émotionnel de l’être humain. Et que dirions-nous de l’illustre Friedrich Nietzsche qui, dans sa vision des choses, ne conçoit pas la vie sans la musique. Que vive la musique hein !

La musique reste une échappatoire pour tout mélomane avisé. En effet, quand il s’agit de la musique, de la bonne musique, j’avoue ma dépendance émotionnelle. Car, quand je suis accroché à un bon morceau où les DO RE MI sont bien synchronisés, je deviens accro.

Et dans ces conditions de grande addiction, aucune thérapie ne me paraît efficace. Ma seule rééducation se fait par la musique. Alors, comprenez bien que je suis mélomane hein. Et pour cause, parlons-nous de musique aujourd’hui sur Le regard de Osman.

La musique de Darline Desca

Une bonne partie de l’industrie musicale haïtienne connaît depuis quelque temps un remarquable immobilisme artistique. Parallèlement à ce constat, une pléiade de jeunes nous arrive avec toute leur intelligence musicale bien élaborée. Des noms commencent déjà à résonner fort. Celui de Darline Desca par exemple.

Darline Desca appartient à cette génération de jeunes artistes haïtiens qui seraient nés pour la musique. De la musique avec tout ce qu’elle comprend comme art.

Après plusieurs années de travail, la jeune artiste nous propose « À plein temps ». Un disque de 11 morceaux, les uns plus savoureux que les autres.

En effet, depuis la vente signature, l’œuvre n’a cessé de récolter la faveur des critiques. Claudy Siar et toute son équipe de Couleur Tropicale ont salué de manière positive le titre promotionnel de l’album, qui a été récemment présenté sur Rfi.

Au cœur de « À plein temps »

Il n’est pas donné à tout le monde d’être bon musicien, bon chanteur. La musique est un art dont la créativité est primordiale.

En fait, à écouter « À plein temps » avec toute la disposition que cela requiert, on se dit tout de suite, que la fille serait née avec une prédisposition génétique pour le chant.

Entre la vibration de sa voix, la synchronisation des instruments, le choix des mélodies, wow ! « À plein temps », c’est de la musique à l’état pur.

Chaque titre de la pochette est un joyau. De 1 à 11, ils sont arrangés d’une manière à vous tenir en haleine jusqu’à la dernière note de l’opus. C’est un véritable régal pour les tympans. Mademoiselle a de la magie dans sa voix. Je suis ensorcelé. Jésus-Marie-Joseph !

La musique est un langage à part entière. La native de Port-au-Prince  en est bien consciente et en a fait bon usage. Par ses chansons,  elle nous communique ses émotions, ses envies, ses sentiments. Ce que l’on peut ressentir d’ailleurs dans chaque modulation de sa voix pleine de charme et de douceur.

Dans un registre vocal très éclectique, la jeune artiste nous emballe dans des airs qui ont une anergie artistique pour braver le temps et l’espace. Heureux soient les mélomanes qui ont fait bon accueil de cet opus où slow, reggae, rara, jazz se mélangent pour nous accoucher des sonorités rythmiques à câliner les tympans.

En fin. Générosité oblige, je termine ce billet en vous proposant deux pièces sur le premier album de Darline ; 1) M’anvi (J’ai envie) et 2) Mon konpè (Mon compère).

Pour le premier morceau, exécuté avec une grande dextérité vocale, c’est le texte qui me fascine le plus.  Quand je l’écoute, j’ai toujours envie de fermer les yeux et me laisser emporter par les vagues poétiques de ce texte de Cyto Cavé où les images sont vivantes.

Le côté rythmique justifie mon choix sur la deuxième chanson. À chaque écoute, les sonorités du rara me prennent toujours par tripes et ne veulent plus me lâcher.  Le son est tout simplement énergétique.

Bref, je vous laisse apprécier, non seulement ces deux chansons, mais toute la plénitude du talent de Darline Desca pour la musique. Bonne audition !

Osman Jérôme

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture. Je suis un photographe "amateur" qui veux tout immortaliser sur mon passage.

4 réflexions au sujet de « Darline Desca : de la musique « À plein temps » »

  1. faut dire que l’album et ce morceau en particulier a su réveiller en moi l’instint et surtout l’envie d’écrire.
    c’est un chef-d’oeuvre tout simpement!

  2. Un ange qui chante. Darline est tout à fait charmante et séduisante. Ce qui me frappe au départ, c’est sa voix, une voix magnifique qui touche les parois de mon cœur et qui pénètre directement comme une intra-veineuse. Après avoir écouté ses deux tubes : mwen anvi /mon konpè. Je suis resté sans voix car sa voix , cette voix douce et pénétrante a envahi mes organes..vitaux. Wow! Quelle voix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *