La « détente » est un droit sacré

Crédit photo: Osman Jérôme

Crédit photo: Osman Jérôme

Que sert-il à un homme de passer toute sa vie à travailler sans un temps de délassement ? Pas de concentration, sans distraction, m’a dit un jour un prof. Et depuis, plus conscient qu’avant, j’essaie toujours de faire l’équilibre du temps entre mes sessions d’études et mes heures de décontraction.

En effet, contrairement à Haïti où les grandes vacances courent même parfois jusqu’à trois mois, ici en République Dominicaine où la majorité des universités offrent trois sessions de classe par an, les jours de congé pour un étudiant sont comptés au bout des doigts.

Finie la dernière session (mai-août), je me suis rendu en Haïti pour quelques jours de recréation. Loin des leçons à repasser, des notes à recopier, des travaux à envoyer, j’ai vécu une belle quinzaine de jours de relaxation. Entre le sable de la plage, les galantes sorties, les activités nocturnes, le tourisme local, j’ai eu un de mes meilleurs séjours en Haïti, notamment à Saint-Marc.

À la plage

Crédit photo:Osman Jérôme

Crédit photo:Osman Jérôme

Après le fastueux accueil que m’a réservé la famille, tout a véritablement commencé le dimanche 01 septembre sur le joli sable de Amani-y beach. Ce cadre ravissant situé à l’entrée sud de la cité de Nissage Saget.

Le bleu de la mer, la chaleur du sable, les filles en bikini, les gens qui se divertissent, entre deux prestiges et un plat de poisson bien épicé, je me défais de tous les soucis encombrant mon esprit trop préoccupé par les choses de la vie. Si chaque jour serait comme celui-là !

Sorties nocturnes

De nature, je n’ai pas la réputation d’être un oiseau de nuit, mais, votre ami n’est pas non plus une poule qui regagne sa basse-cour à la tombée de la nuit. Tantôt seul ou entre amis, durant ces deux semaines passées en Haïti, j’ai eu plusieurs sorties nocturnes.

La plupart des fois, c’est juste pour potiner au tour d’une table, sirotant quelques  bières ou autres boissons de valeurs sociales. Par ailleurs, on s’amuse bien aussi dans ces animations de quartier qui mettent la vie dans la ville presque tous les soirs.

Tourisme local

Ce séjour était aussi pour moi l’occasion de faire du tourisme local. J’ai passé un week-end à Mirebalais. C’était ma première visite dans cet arrondissement situé dans le département du Centre.

Le groupe Chœur d’homme céleste de l’église Adventiste temple II de Saint-Marc y était pour un concert de chants au temple Adventiste Bethléem.  J’ai été choisi comme Maitre de Cérémonie (MC). J’en ai profité pour explorer cette région du pays, dont l’économie est surtout basée  sur la culture du café, du citron vert, de la canne à sucre, du coton, entre autres.

Séjour réussi  

Plage, excursion, ballades nocturnes, en somme, c’était une quinzaine de jours de bonne distraction entre familles et amis. J’en ai joui à satiété. C’est dommage que ce ne fût pas plus long. Déjà, je reprends avec les cours cette semaine.

Après ces moments de loisir, je peux vous affirmer que, comme tous les autres droits fondamentaux liés à la personne humaine, la détente est un droit sacré. C’est moi qui vous le dis hein !

Osman Jérôme 

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture.

10 réflexions au sujet de « La « détente » est un droit sacré »

  1. Ah Jérôme, c’est essanetiel la détente et je t’assure que tu as bien fait d’écrire ce billet qui me permet de prendre en compte mes limites. C’est sacré je t’assure et j’adore! Mais, pas à l’excès comme on dit! Super billet!

  2. Ping : Mondoblog-Abidjan: ce que vous ne savez pas des blogueurs | L'autre HaïtiL'autre Haïti

  3. Ping : Noche caliente - L'autre HaïtiL'autre Haïti

  4. Ping : Cinq raisons de passer mes vacances en Haïti - L'autre HaïtiL'autre Haïti

  5. Bonjour
    Je trouve ton blog magnifique ,tu m’as donné envie de retourner dans mon pays, cela fait plus de 23 ans que je ne suis pas retournée en Haïti.
    Quand on lit les commentaires, des diasporas haïtiennes ont pensé que Haïti est un pays dangereux, sale et surtout il faut pas y aller .
    Je suis née dans ce pays, je voulais retourner voir ma famille, voir mon pays et grâce a toi j’ai pris aujourd’ hui un billet pour septembre 2015.
    Continue ton blog, bon courage.

    • Merci beaucoup EMI pour votre commentaire. Votre encouragement est pour nous une grande source de motivation. Je suis tellement heureux de pouvoir contribuer à votre retour dans votre Haïti chérie. Déjà bon séjour.

  6. Ping : Éloge de la vie nocturne - Le regard de OsmanLe regard de Osman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *