Quand la bande FM est saturée à Saint-Marc

Radio Bande FM (C) pixabay.com
Radio Bande FM (C) pixabay.com

Malgré l’expansion des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, la radiodiffusion comme médium d’information, de formation et de distraction est très prisée dans certains milieux en Haïti. Surtout que certains Haïtiens ont souvent tendance à faire foi évangélique à ce qui est dit à la radio qu’ailleurs. En dépit de certaines lacunes structurelles, certaines de nos grandes chaines médiatiques gardent un niveau très professionnel. Pendant que d’autres ne jurent par l’amateurisme. 

Saint-Marc, c’est la deuxième ville du département de l’Artibonite. Certaines rumeurs feraient croire que c’est la première ville de province haïtienne en matière de radiotélédiffusion. Peut-être que c’est au regard de la quantité de stations de radio qui y diffusent. En tout cas, si cette flatteuse approche reste à prouver par des investigations objectives, la Cité Nissage Saget est fière d’avoir produit plusieurs voix, très appréciées dans le paysage médiatique en Haiti.

Pour une population estimée à 242 485 habitants (en 2009), à la publication de ce billet, la ville compte environ une quarantaine de fréquences radiophoniques. Si par hasard un jour, vous serez de passage dans la zone, je vous laisse cette liste, qui vous permettra d’identifier plus facilement la radio à laquelle vous êtes à l’écoute : Shékina 92.7, Jérusalem 91.7, Apocalypse 91.1, Notre-Dame, Réalité 105.3, News 94.3, Caravelle 102.1, Gémini 101.3, Delta 105.7, Tête à Tête 102.9, Atlantic 97.1, Dynamic 93.7, LJS 100.5, RCH 96.7, Max 104.5, Option Plus 94.7, Mise Star 97.5, Mégalaxy 106.9, Triomphe 92.1, Lakay 99.3, Milenium3 99.9, Dynastie 107.7, Sensation 89.7, l’Union 97.9, Zénith 102.7, Saint-Marc 104.9, Alpha 106.1, Continental 107.3, Amazone 98.5, Vérité 97.1, Evolution Inter, Voix du Salut 102.3, Mélomane, Sisco 88.1, Régional 106.7, Compétence 2000 90.3, Vision 95.5, Dolgui P International 103.3, Sonic 96.3, Freedom 90.7, Carida fm 88.5

Pauvre contenu à l’antenne 

Parler de ce qui est diffusé sur les ondes de la majorité de ces radios (si je me permets d’utiliser le concept), renvoie tout bonnement à la grivoiserie complète. De l’expression la plus obscène à la musique la plus vile, nos opérateurs et nos animateurs ne nous épargnent de rien. C’est de la médiocrité mise à l’antenne. Et croyez-moi bien si vous voulez, le contraire serait étonnant. Car le concept radio dont je vous parle ici ne se définit bien souvent qu’à une chambrette mal aérée, une console, un ou plusieurs microphones. Point final.

Et bien souvent, à l’exception d’une dizaine (si je ne fais pas trop de pitié), ce sont des émetteurs qui sont allumés au gré de leur propriétaire et suivant la distribution de l’énergie électrique sur la ville. Donc, aucune programmation, aucune norme, aucune structure. Tout se fait dans l’amateurisme le plus avilissant.

Par ailleurs, combien de ces stations de radio sont reconnues par le CONATEL (Conseil National des Télécommunications)?, étant l’instance de l’Etat responsable d’attribuer des fréquences selon des normes. Si cette interrogation demeure pendante, cependant, légale ou illégale, chacune de ces radios ont leurs auditeurs.

En dépit de beaucoup d’efforts consentis par certains patrons de ces radios, qui se sacrifient pour garder le niveau, mais on dirait que la force de la médiocrité des autres est beaucoup plus puissante. On ne peut pas s’empêcher d’être inquiet quant au demain de la radiodiffusion  à Saint-Marc.

D’ailleurs, pendant qu’on assiste à cette bousculade de fréquences sur la FM (fréquence modulée), d’autres noms sont annoncés: Explosion FM, Romance FM, Kolezepòl, Magnum FM etc…Souhaitons de tout cœur que ce ne sera pas pour aggraver cette plaie déjà trop béante, mais améliorer cette situation, à laquelle il faut absolument améliorer.

Osman Jérôme

The following two tabs change content below.
Osman
Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture. Il est aussi important de signaler que je suis un photographe "amateur" qui veux tout immortaliser sur mon passage.
Osman

Derniers articles parOsman (voir tous)

2 réflexions au sujet de « Quand la bande FM est saturée à Saint-Marc »

  1. je viens de lire ton article c’est pas mauvais mais une toute petite rectification St marc n’est pas la cinquieme ville d’Haiti car il n’est pas meme un chef-lieu faut te dire en matiere de population Port-de-Paix reste encore la cinquieme avec plus de 320.000,et le departement du nord-Ouest avec pres de 680.000 en 2013 donc voyons voir,je ne sais pas quelle statisque qui t’a fourni cette information peut-etre en matiere de radiodiffusion tu as raison car la bande est vraiment saturee mais elle aussi saturee dans l’Ouest, Artibonite, Nord-Ouest, Nord pour ne citer que ceux-la en tout cas du bon travail mon frere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *